Témoignages

Komba pou santé annou

Votre témoignage est très important.

C’est pourquoi dans cet espace nous vous laissons la parole, nous souhaitons recevoir le maximum de témoignages de votre quotidien, des informations sur votre santé ou celles de vos proches. Cet espace est à vous, merci pour le partage

Votre expérience après avoir été exposé aux sargasses

 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Pour des raisons de sécurité, nous sauvegardons votre adresse IP 54.225.55.174.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d'or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
5 messages.
Bonotto Sandrine Bonotto Sandrine de Capesterre de Marie-Galante, section Pichery a écrit le 10 mai 2018 à 9 h 42 min:
Depuis quelques jours, les odeurs sont à nouveau insupportables dans le secteur de Pichery. Nous sommes réveillés par les odeurs toutes les nuits. La toux de mon mari à repris, malgré un traitement. J'ai des maux de tête quotidiens, et parfois des nausées. Parfois, je ressens comme des étourdissements. Je suis surtout épuisée, ces réveils nocturnes sont éprouvants, il est difficile de retrouver le sommeil, à cause de l'odeur, des maux de tête, et de l'inquiétude qui me ronge.
Mme Blanc Mme Blanc de capesterre a écrit le 20 avril 2018 à 16 h 32 min:
la vie sur le boulevard est insupportable, gros pics fatigues, problèmes respiratoires et céphalées répétitives...de nombreux élèves se plaignent de toux, de céphalées et autres douleurs ?
mme couvin mme couvin de capesterre a écrit le 20 avril 2018 à 15 h 54 min:
j'habite à Calebassier et par moment en fonction du vent, je sens très bien les algues, j'ai parfois des irritations. A dugay, c'est irrespirable. Quand je suis dans le bourg, je n'ai qu'une hate, remonter.
jean-lo jean-lo de capesterre a écrit le 20 avril 2018 à 4 h 35 min:
Nous sommes de tout coeur avec le collectif. Nous avons activement participé avec Alexia au collectif d’il y a 2 ans, faisant de notre mieux pour nettoyer et informer autour de Capesterre jusqu’à une allergie cutanée qui m’a empêché de continuer le ramassage manuel. Je n’ai pu faire alors que de la prévention… nous croyons tous être à l’abri pour un bon moment... Ce nouveau drame de dépôt de sargasses est encore plus agressif, il y a des moyens mais… comment sont-ils gérés ?? Nous adhérons bien entendu à votre collectif, nous sommes de tout coeur avec l’ensemble de la population et des professionnels, nous devons malgré tout partir au plus vite car je suis touché par une nouvelle allergie, cette fois-ci ce sont les poumons qui sont touchés : vomissements, quintes de toux permanentes, fièvre, migraine et depuis peu je crache du sang… le docteur Cattoni m’a vivement conseillé de partir au plus vite… Nous sommes résidents depuis 5 ans à Capesterre, propriétaires de meublés de tourisme que nous avons construit nous même, notre souhait est de vivre toute l’année à Capesterre mais là… nous devons nous protéger, surtout que dès que je m’éloigne je vais mieux. Je ne vous détaille pas notre situation financière, nous ne sommes pas les seuls mais la perte d’exploitation des gîtes est considérable, et rien ne s’arrange car nous n’avons plus aucune réservation depuis 15 jours, alors autant partir au plus vite… Je souhaite longue vie au collectif, en espérant que la situation s’améliore pour tous et toutes au plus vite et que les pouvoirs publics tendent la main. Merci de faire que ce collectif soit pour tous et surtout apolitique afin que toute aide se réalise en complête neutralité.
cendwin cendwin de capesterre a écrit le 20 avril 2018 à 4 h 18 min:
je travaille dans le bourg de Capesterre, après une heure ou deux, les yeux me brulent. Depuis plusieurs des problèmes respiratoires assez douleureux m'ont causé des toux répétées. L'expostion prolongée aux sargasses entraine également de sérieux maux de tête.